Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2015

Pétition pour un vrai collège

 

 

 

 

Nous sommes tous allés à l'école et au collège. Les plus anciens ont eu la chance de recevoir une vraie instruction. Alors pour que cela perdure (revienne), signez la pétition qui suit.

 

 

m-le-président-de-la-république-pour-un-college-de-l-exigence

 

26/10/2012

Budget de la France : le conseil de discipline est en marche


Communiqué de Marie-Françoise Bechtel, députée MRC de l’Aisne, Vice-présidente du Mouvement Républicain et Citoyen, mardi 16 octobre 2012.

 

 

Nous avons pu assister hier dans les sous-sols de l’Assemblée nationale à un spectacle extraordinaire : celui de divers responsables européens, commissaire européen, présidents de commissions du parlement européen, invités à intervenir avant les débats du Parlement sur le budget, pour s’assurer que les députés français avaient bien compris que leurs finances étaient désormais sous étroite surveillance.

 

Madame Viviane Reding, commissaire européenne, a ainsi expliqué aux députés que « des éléments étaient manquants » dans le TSCG qu’ils venaient de voter et qu’il fallait donc se hâter de rendre obligatoire le « six pack », ensemble de règles destinées à la surveillance de l’évolution de nos finances publiques et tout particulièrement de nos choix de dépenses. Quant au contrôle démocratique, il serait, selon la même Viviane Reding « en gestation ».

 

Expliquer que le Parlement français reste souverain dans ses choix budgétaires et faire place par avance à l’ingérence des instances communautaires dans ces choix, est-ce bien la meilleure posture pour réconcilier les Français avec l’Europe, ses dérives et son « déficit démocratique » ?

 

18/10/2009

soutien à Vaclav Klaus

 

Une fois n'est pas coutume, un texte en anglais: pour soutenir Vaclav Klaus qui s'il ne signe pas le honteux traité de Lisbonne, un ennemi de l'Europe, un homme s'opposant à la volonté de tous les citoyens européens (je rappelle que les français ont voté non à un texte quasi identique). Incisif se joint évidemment à cette pétition, vous y avez accès en cliquant sur soutien à Vaclav Klaus dans la colonne de gauche.

 

To:  the peoples of Europe

Dear Mr. Klaus, 

On the 2nd of October 2009, Ireland voted "yes" to the Lisbon treaty after having been forced to vote again after their "no"-vote in 2008. 

The Lisbon treaty effectively takes away the member states' sovereignity and independence, making them provinces in the EU-state. Both the EU Constitution itself and how it came about, shows the utter disregard that EU and the Eurocrats have for democracy and the people of Europe. 

However, there is one small thread of hope left that could stop the Lisbon treaty. This hope is you, Vaclav Klaus, the Czech president. 

You have so far courageously refused to sign the Lisbon treaty, despite intense pressure. If you continue to refuse to sign this treaty, you can delay it from going into effect until the Conservative Party in England wins the next election in the spring of 2010. When they do, the leader of the Conservative Party, David Cameron, will put the Lisbon treaty to a referendum, where it will most likely be voted down by the English. 

Thus, if you decide not to sign the treaty you will have made it possible for this treaty to be thrown out, once and for all. 

We realize that you will be under intense pressure from the EU-elite and Eurocrats, but as you have shown great character before, we hope that you will continue on that righteous path. There are millions and millions of Europeans that do not want this treaty, in fact, polls show that a majority of Europeans would vote "no" if they had the chance. 

If you decide not to sign and ratify this treaty, you will be making history as an extraordinarily courageous statesman who saved Europe, its people and its nations, from the ever more undemocratic European Union. 

We therefore humbly ask and encourage you to do the right thing and not sign the Lisbon treaty. 

With all our support.

Sincerely,

08/03/2009

Appel à l'unité

Halte aux divisions

Alors que les opposants à la supranationalité européenne et atlantique se dépensent sans compter pour défendre une France libre et indépendante, les chefs qui devraient donner l'exemple s'épuisent dans des querelles de personnes stériles, au point d'être bientôt ridicules.
Les élections européennes constituent une échéance très importante, et qui pourrait nous assurer une belle victoire. Mais un minimum de 8% est nécessaire pour obtenir dans une circonscription un élu au Parlement européen. Aucun de nos mouvements n'est aujourd'hui à lui seul capable de l'obtenir. L'Union est donc indispensable, faute de quoi 15 à 20 % de l'électorat français pourrait ne pas être représenté.
Les divisions suicidaires doivent impérativement cesser. Nous demandons à MM. Paul-Marie Coûteaux, Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers de se rencontrer sans délai pour présenter des listes uniques dans toutes les circonscriptions.

Premiers signataires :
Vice-amiral Michel DEBRAY, ancien président de l'institut Charles de Gaulle (MPF)
Jean-Gérard LAPACHERIE (MPF)
André LOUBERSSAC (MPF)
Bertrand MATHIERE (MPF)
Pierre HERVIEUX (MPF)
Victor LAVEDAN (MPF)
Dominique MAHE (DLR)
Sylvie PERRIN (DLR)
Hélène LEQUIEN (DLR)
Michel ROBATEL (DLR)
Roland HUREAUX (DLR)
Joël RIGOLAT (DLR)
Colonel Alain CORVEZ (RIF)
Françoise BUY-REBAUD (RIF)
Jean ROUX (RIF)
Jean-Luc MARSAT (RIF)
Julia BUCHMANN (RIF)
Nicolas SMEETS (RIF)
Philippe de SAINT ROBERT
Françoise ZEMMAL
Ambassadeur Albert SALON
Henri AFONSO (Union Gaulliste/CLIF)
Nicolas STOQUER (RPF/CLIF)
Jean-Guy DUBOIS (Présence et Action du Gaullisme)

21/11/2008

Merci l'Europe


Les pêcheurs vont devoir rembourser les aides accordées par la France entre 2004 et 2006
Plusieurs dizaines de milliers d'euros, voilà ce que Bruxelles demande aux patrons pêcheurs de rembourser. La commission européenne juge illégale les aides au gasoil que le gouvernement leur a accordé entre 2004 et 2006.


C'est un coup de massue que viennent de prendre sur les tête les pêcheurs. Le Fonds de prévention des aléas de la pêche (FPAP), communément appelé "fonds gazole" a été jugé illégal par la commission européenne. Ces aides avaient été versées aux pêcheurs par le gouvernement français entre 2004 et 2006 pour compenser la hausse du prix du gasoil.
Les entreprises de pêche doivent donc rembourser plusieurs dizaines de milliers d'euros. Pour certaines le montant peut atteindre 70.000 euros.

D'après le Télégramme de Brest, daté du 31 octobre 2008, le ministère de l'agriculture et de la pêche a indiqué que serait engagé " un processus de recouvrement des aides illégales et que celui-ci sera mené avec pragmatisme, au cas par cas, en tenant compte de la situation individuelle de chaque entreprise ".
Il est certain que si des solutions ne sont pas trouvées les patrons pêcheurs iront droit à la faillite.

Le 3 novembre 2008, Pierre-Georges Dachicourt, président du comité national des pêches, a estimé que la somme réclamée rapidement et intégralement par Bruxelles aux pêcheurs français avoisinait les 80 millions d'euros.

 

(source france 3 basse-Normandie)